• Optic'alps

Xavier Curtil - Parole d'un CEO

Le CEO d’Optic’Alps, dirigeant de deux boutiques dans le pays de Gex.

Ce bon vivant passionné de ski, d’aéronautique et de bricolage nous vient de Dijon. Papa de 3 enfants, il aime se ressourcer dans la nature et aborder ses projets avec un grain de folie.


Une minute avec ... ?

Des amis.


Plein phare sur ...

La vie.


Déjeuner ...

Comme dit la chanson «en paix».


Bruits de couloir ...

Je m’en moque.


Un voeu pour 2021...

Que la crise s’arrête.


Un péché mignon ?

La cuisine.


Quel a été votre parcours pour devenir opticien et qu’est ce qui vous a poussé dans cette voie ?

Je pourrais répondre que je suis le petit-fils d’un fabricant de lunettes tout simplement, mais le cours de la vie est parfois surprenante!

Pour ma part, je pense que la vie est toute tracée.

“La passion guide et la vie vous conduit”.

A l’origine, je voulais travailler dans l’horlogerie dans la vallée de Joux mais un concours de circonstance m’a amené à me retrouver à Morez, au cœur du Jura dans l’école nationale d’optique et l’aventure a commencé !

J’ai ensuite débuté avec mon épouse opticienne aussi, chez Afflelou, belle enseigne et très bonne école mais dès 1991 l’idée de nous rapprocher des montagnes nous a gagnée, alors nous nous sommes installés à Annecy. L’idée de l’entreprenariat guettait…


Comment a commencé l’aventure Optic’Alps ?

En 1994, j’ai monté la première boutique Afflelou à Cluses, toujours existante puis une autre à Sallanches, cette dernière cédée en 2003.

L’an 2000 a été le déclencheur : on a acheté une enseigne dans le PDG à Segny avec une seconde ouverture en 2018, Espace Candide, nouveau centre avec un fort esprit novateur.

L‘entreprenariat apporte une certaine liberté pour sortir des sentiers battus du métier et cela m’a permis de dépoussiérer certaines habitudes ou images de l’opticien.

Pouvoir faire le choix de ses produits et services, personnaliser et apporter un esprit familial, tout en conservant l’éthique et codes des bonnes pratiques m’a permis d’exprimer ma créativité et mon besoin de cultiver mon esprit d’authenticité.


“La passion guide et la vie vous conduit”.

Xavier Curtil - Parole d'un CEO

Qu’est-ce qui fait que vous aimez votre métier ?

J’aime les relations humaines donc l’humain qui est le coeur de ce métier, trouver des produits qui soignent un maux indirectement…J’apprécie sincèrement la complémentarité entre la partie technique et manuelle qui ne peut être dissociées de l’aspect commercial.


Les opticiens sont-ils considérés comme des commerçants ou des artisans ?

Un peu des 2…. on doit conseiller ses clients et savoir gérer les achats ainsi que tous les aspects techniques, gestuelle précise du métier.

C’est une profession qui demande de la polyvalence et c’est que je recherche dans les profils de mon équipe. Nous sommes 5 et tous complémentaires !


Avec le Covid, est-ce que les boutiques ont souffert d’un manque de fréquentation ?

Je dirais que nous sommes ressortis de la vague Covid avec succès. La fermeture des boutiques au niveau arrêté nationale en grande surface a été execute avec “effet immédiat” donc oui, nous avons ressenti une baisse de chiffre Durant quelques semaines mais à la réouverture le 11 mai, notre activité a repris normalement au bout de 10 jours. On a poursuivi l’activité et réembauche les salariés.


Selon-vous, quelle est votre valeur ajoutée face aux autres opticiens ?

Pour moi, c’est important de donner la chance aux jeunes et je crois que la complémentarité des différents profils de mes salariés fait la différence : jeunesse, dynamisme, …

Léonie, première arrivée, 22 ans - diplômée de l’école d’optique de Morez dans le Jura,

Léa, 22 ans – grâce à un parcours atypique, m’aide beaucoup dans la partie marketing et mode, toutes deux sont douces et impliquées avec nos clients.

Marc, opticien : je m’appuie sur son expérience et professionnalisme dans l’optique pour fidéliser notre clientèle et enfin, Véronique opticienne depuis de longue année, dernière arrivée.

En gros un bon candidat est une personne non formatée, qui apporte fraîcheur et nouvelles idées et surtout qui as un sens inné des relations humaines.




Comment faîtes-vous pour vous tenir informé des dernières techniques et tendances?

Nous sommes beaucoup sollicités par les différents professionnels du secteur. Pour ce qui est des lunettes et des tendances modes, nous nous rendons sur les différents salons de l’optique (le SILMO a Paris et le MIDO a MILAN) chaque année pour suivre les évolutions des différents créateurs ainsi que les dernières tendances.

Ma jeune équipe donne aussi son avis et intérêt pour choisir les collections.


Quel est votre secret pour attirer la clientèle suisse?

C’est certainement notre emplacement aux portes de Genève qui facilite le drainage de ce segment de client et que nous privilégions grâce à nos prix.


“ Prenez plutôt vos montures comme un accessoire de mode et non comme une prothèse oculaire ! ”


Pour terminer, quelles types de lunettes portez-vous et pourquoi ?

Je porte une monture Anne et Valentin car ce sont des créateurs français qui correspondent bien à ma façon de voir le choses et de plus elles sont fabriquées en France, non loin de nous !

Retrouvez les boutiques Optic’Alps, au Centre Commercial de Segny, 5 Route Nationale et à l’Espace Candide : Route de Meyrin à Ferney-Voltaire.


70 vues0 commentaire